Vendredi , 19 octobre 2018
Actu

Interview avec Rubberdoll

Originaire de la Floride aux États-Unis, Rubberdoll vit actuellement à Fort Lauderdale même si elle est régulièrement en déplacement. Sa carrière de modèle fetish et de performeur lui permet de voyager dans de nombreux pays, de plus grâce à sa collaboration avec le groupe electro FAQ, elle multiplie les shows ! Très active dans le milieu fetish, elle gère également des sites internet réguliérement mis à jour avec des vidéos et des photos mélangeant sexe, glamour et latex.

RubberDoll sera présente au Bal des Supplices, pour les 5 ans de ce célèbre événement elle nous prépare avec FAQ un show electro très Heavy Rubber et SM.

Aujourd’hui, nous sommes très heureux de vous faire découvrir Rubberdoll qui se livre dans une interview exclusive pour TendanSMag. Si vous ne connaissez pas encore cette magnifique créature, vous allez l’adorer !

RubberDoll

www.RubberDoll.net | www.ShinySluts.com


Rubberdoll ! Quel nom sexy ! Peux-tu nous expliquer comment as-tu choisi ton pseudo ?
Croyez le ou non, j’ai en fait commencé à utiliser le nom « RubberDoll » comme simple pseudo sur AOL. Lorsque je l’ai créé, je n’avais pas encore de site internet et je ne faisais même pas encore beaucoup de photos. Mais, j’avais développé un fort attrait pour les vêtements en latex, ce qui m’a inspiré à choisir ce nom.

Comment es-tu devenue une modèle fetish ?
J’ai toujours apprécié de poser devant un objectif, même bien avant que je ne découvre le latex. Quand j’étais plus jeune, j’ai souvent posé pour des photos goth et ensuite, comme je me suis intéressée au latex, j’ai continué et je me suis tournée petit à petit vers la photographie plus fetish. Au début, c’était plutôt quelque chose que je faisais pour m’amuser, je pouvais montrer ainsi mes tenues aux gens. Mais, au fur et à mesure, j’ai vraiment commencé à prendre la photo au sérieux et aujourd’hui la photo est pour moi un merveilleux moyen d’exprimer mon côté créatif.

À quoi ressemblait ton enfance ? Comment a-t-elle fait de toi ce que tu es aujourd’hui ? As-tu toujours été attirée par le fétichisme ?
Quand j’étais au lycée, j’étais très impliquée dans la scène goth et je m’intéressais tout particulièrement à la mode goth. Je pouvais passer des heures à fouiner dans les boutiques de vêtements d’occasion à la recherche de tenues vintage que je customisais ensuite, afin de pouvoir les porter ensuite en soirées. Une fois que j’ai quitté l’école, de nombreux amis goth ont commencé à sortir dans les soirées fetish et je les ai suivis. C’est à travers ces expériences que j’ai découvert pour la première fois le latex et j’ai tout de suite été fascinée par cette matière. Et c’est là que ma fascination pour le fétichisme et en particulier pour le fétichisme du latex a commencé.

RubberDoll

Tu gères deux sites RubberDoll.net et ShinySluts.com qui proposent des photos et des vidéos avec des scènes explicites. Que peuvent trouver tes visiteurs sur la partie membre ?
RubberDoll.Net est le premier site que j’ai lancé et on y trouve des photos et des vidéos de moi appréciant ma vie de fétichiste. Après quelques années, j’ai décidé de me lancer dans la production de photos et de vidéos mettant en scène d’autres modèles en latex, et c’est ainsi que j’ai ouvert ShinySluts.Com. Les membres peuvent avoir accès à tous les fichiers des deux sites, c’est donc comme être inscrit à deux sites pour le prix d’un. Dans la partie membre, j’essaie de fournir des photos et des vidéos les plus variées. Les thèmes peuvent aller d’une scène classe avec une robe en latex élégante à une séance heavy rubber avec plein de jouets érotiques. En général, je commence avec une tenue ou un cadre particulier, et ensuite je laisse libre cours à mon imagination pour développer la scène entière. Des fois, ce sont des scènes solo de moi ou d’une autre fille, d’autres fois ce sont des scènes lesbiennes, avec des jeux de domination, des sextoys etc.

Tu recherches toujours de nouveaux modèles pour poser pour tes sites. Qu’attends tu de ces filles ?
Je reçois tout le temps des demandes de filles qui souhaitent poser pour mon site, ce qui est très flatteur. La principale chose que je cherche est une personne avec un look intéressant et une personnalité qui se dégage face à la caméra. Je cherche également des modèles qui ne soient pas coincées ou prudes pour poser. Après tout, ce sont des photos érotiques donc ce n’est pas vraiment la place pour celles qui ont peur des jeux sexuels devant un objectif.

On peut te voir pas seulement sur le web, mais aussi sur scène ! Comment as-tu commencé à faire des perfs dans les événements fetish ?
Je pense que c’était une évolution naturelle de la photo vers la performance. Je m’étais construite une réputation de modèle fetish qui pose pour des photos en latex sur internet et j’ai décidé que cela pouvait être amusant de recréer ces scènes en live. Donc, j’ai commencé à réaliser des performances dans des soirées fetish en Floride et j’ai enchaîné les shows partout à travers le Monde. C’est quelque chose que j’aime faire à présent. La photo fetish est très enrichissante mais les performances live en face d’un public où tu peux immédiatement voir et ressentir leur réaction est une expérience géniale.

Depuis 3 ans, tu joues également avec FAQ, un groupe d’electro suisse. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Comment a débuté votre collaboration ? Peux-tu nous expliquer ce qui fait votre particularité sur scène ?
Je suis rentrée en contact avec Phil de FAQ tout d’abord sur myspace. Nous avons commencé à parler d’un show qui associerait musique live et performance fetish et cette idée m’a vraiment plu. Il m’a envoyé quelques uns de ses morceaux et j’ai pensé que cette musique était parfaite pour ce type de show, donc j’ai saisi ma chance et j’ai pris l’avion pour la Suisse afin de travailler ensemble sur ce projet. Mon rôle dans le groupe est d’apporter les voix d’accompagnement et les visuels fetish, alors que Phil se concentre principalement sur la musique et la voix principale. C’est devenu une performance vraiment divertissante qui a reçu un très bon accueil en Europe et aux États-Unis. Cela satisfait tous les sens et apporte aux fans quelque chose de nouveau et de différent à apprécier.

Je suppose qu’avec FAQ tu ne fais plus seulement des shows dans les événements fetish mais aussi dans les soirées goth et les festivals ? Peux-tu nous raconter comment ces différentes personnes réagissent à tes shows ?

Le show FAQ vs. RubberDoll a débuté principalement dans les événements fetish, mais ces derniers temps, nous nous sommes tournés vers les soirées plus axées sur la musique. Nous avons joué au Wave-Gotik-Treffen, qui est un grand festival goth à Leipzig et nous avons également joué dans des événements musicaux en Autriche et en Grèce. Le public dans ces soirées est certes différent et plus facile à choquer. Mais c’est souvent très drôle de voir leurs expressions.

Tu as tout à l’air d’être une femme d’affaires, tu gères deux sites, tu es une modèle photo et vidéo et enfin tu réalises des performances un peu partout à travers le monde. Quels sont tes projets actuels et à venir ?
J’ai la chance d’avoir fait de mon travail une passion. Mon attrait pour le fétichisme du latex, le mannequinat et les performances n’a pas commencé comme un projet de travail mais comme quelque chose que j’apprécie vraiment de faire. À présent que je peux gagner ma vie en faisant ce genre de choses, je suis très reconnaissante. Mes projets actuels sont de poursuivre le développement de mes sites internet et de continuer également à passer du côté production. Je continue également d’avoir un agenda chargé avec des shows que je réalise partout à travers le monde, ce qui m’occupe beaucoup.

RubberDoll

Peux-tu nous dire comment est la scène fetish aux USA et en particulier en Floride. As-tu remarqué une différence entre les États-Unis et l’Europe ?
Aux États-Unis, il y a une scène fetish très active, en particulier en Floride là où je vis. J’ai découvert le latex, en partie grâce aux nombreuses soirées en Floride. En fait, j’ai même rencontré mon petit copain photographe dans un de ces clubs fetish locaux. J’ai à présent la chance de voyager partout à travers les États-Unis et en Europe, ce qui m’a permis de visiter de nombreux clubs fetish. La grande différence que j’ai pu remarqué est qu’en Europe les soirées semblent être plus ouvertes sur les jeux et la nudité, alors qu’aux États-Unis il y a souvent des lois qui interdisent de tels comportements. Cela rends parfois plus difficiles les performances dans les événements américains car j’ai besoin de censurer certaines parties de mes spectacles. Mais aux États-Unis, les gens semblent être plus ouverts sur d’autres choses, comme le fait d’être photographiés dans ce genre de soirées. En Europe, je trouve que de nombreuses personnes souhaitent rester dans l’anonymat.

Maintenant parlons de choses plus personnelles ? Quel est ton plus gros fantasme ?
Ça c’est une question facile. N’importe quel fantasme qui se rapporte au latex !

Quels sont tes fétichismes ?
Encore une fois, mon plus gros fétichisme est les vêtements en latex. C’est extrêmement excitant pour moi de porter un vêtement super moulant et brillant. J’adore la sensation, l’aspect et l’odeur. Je ne m’en lasse pas.

Qui étaient tes icônes sexuelles quand tu étais ado ?
J’ai toujours admiré Madonna comme icône sexuelle quand j’étais ado. Elle n’a jamais eu peur de dire ce qu’elle pensait, y compris sur son identité sexuelle. Voir une femme aussi forte, aussi brillante et toujours aussi sexy est une grande source d’inspiration pour moi.

Qu’aimes-tu chez un homme et chez une femme ?
J’aime les gens qui sont à l’aise avec eux-mêmes et n’ont pas honte de leurs perversions. J’aime également les gens qui ont un goût du style. Et je ne supporte pas les gens arrogants et grossiers.

Une fois au Paradis ou en Enfer, qu’aimerais-tu que Dieu ou Satan te dise ?
Et bien, j’espère que je serais au Paradis. Et dans ma vision du Paradis, tous les anges portent du latex et tout le monde est un pervers.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page
Descargar musica