Jeudi , 23 octobre 2014
Actu

Interview avec Kay Morgan

Double diplômée en criminologie et en communication, violoniste classique, bénévole pour handicapés, et elle trouve encore le temps de poser pour de nombreux photographes et stylistes. Qui plus est Kay Morgan est belle, sexy et charmante ! C’est avec une grande curiosité et beaucoup d’émerveillement que nous avons découvert cette modèle fetish originaire de Belgique, mais laissons la parole à cette incroyable femme…


Peux-tu nous raconter brièvement ton histoire ? Quel est ton parcours professionnel ?
Je suis née à Louvain le 24 octobre 1986, et jusqu’ici j’ai toujours vécu en Belgique. Pour le moment, je suis toujours étudiante mais j’obtiendrai mon Master en Criminologie en janvier prochain. Avant mes études de criminologie, j’ai étudié et j’ai obtenu mon diplôme en Technologies de l’information et de la communication. Ensuite, j’ai terminé mes 12 années à l’académie de Musique et je suis violoniste de formation classique. Jusqu’à l’année dernière, j’ai combiné mes études avec 3 ans de bénévolat, durant lesquelles j’ai vécu et je me suis occupée d’étudiants souffrant de handicaps.

Et comment as-tu découvert le fétiche et comment as-tu commencé la photo ?
Pendant l’été 2006, une amie m’a demandé de l’accompagner à une journée modèle où il y avaient beaucoup de modèles et photographes. Avant cela, je n’avais jamais pensé à être « modèle » mais cela me semblait être une expérience amusante, donc j’ai dit oui. À la fin de cette journée, plusieurs photographes voulaient arranger d’autres séances photos, et de retour à la maison je me suis créé un profil pour modèle sur Internet afin d’organiser plus facilement les séances photos. De fil en aiguille, quelques mois après j’ai reçu de nombreuses demandes pour faire des photos et j’ai commencé à planifier des séances photos avec les photographes avec lesquels je voulais travailler. Il en reste de même aujourd’hui et je continue de poser.
Donc quand mon côté fétiche est apparu ? Au début, je posais essentiellement pour des photos gothiques qui ont évolué vers un style fetish. En privé, j’aime le latex depuis longtemps mais j’étais trop timide pour en porter en soirées ou pendant les séances photos. Mais plus j’ai fait de photos, et plus je me suis sentie à l’aise et j’ai commencé à m’habiller en latex aussi pour les photos.

À quoi ressemblait ton enfance ?
Mon enfance et mon adolescence ont été très heureuses et sans aucun réel problème. J’ai grandi dans une famille attentionnée, j’étais une bonne élève et j’avais des activités et des amis sympas.

J’ai toujours été très curieuse et désireuse d’apprendre et réfléchir, et jusqu’au jour d’aujourd’hui, cela n’a pas beaucoup changé. J’ai une gamme très étendue et variée d’intérêts. Je suis très reconnaissante envers mes parents et mes grands-parents qui m’ont enseigné beaucoup de choses différentes et m’ont soutenu et encouragé.

En ce qui concerne les chaussures, j’ai eu toute ma vie ce fétiche. Je refusais même de les enlever quand j’allais me coucher, haha. D’autres fétiches sont apparus à un âge plus avancé.

Kay Morgan

Avec quels photographes as-tu travaillé et pour quels magazines ou stylistes ?
J’ai travaillé avec beaucoup de photographes. Marcus Gloger, Fräulein Ehrhardt, Ronny Thiele, Roman Kasperski, Stéphane Roy, Bérénice V., Josselin Guichard, Thomas Burggraf, Maxime Avet, Eric Martin, Phoebus… pour ne nommer que ceux-là. J’ai eu le plaisir de poser avec de superbes tenues de Fantastic Rubber, Hedony Design, Jeroen van der Klis/Bizarre Design, Fräulein Ehrhardt, Brigitte More, Torture Garden clothing… et bien d’autres encore. Mes photos ont été publiées dans plusieurs magazines et livres comme Playboy, Von Gutenberg, Marquis, Massad, dans le livre latex fashion photography de chez Goliath…

Tu as travaillé avec beaucoup d’artistes, quels sont tes stylistes préférés ?
Je ne peux pas choisir un styliste favori, il y en a tout simple beaucoup trop. De nombreux stylistes créent de magnifiques tenues et j’aime de nombreux articles différents de chaque collection des créateurs.

Quelle est ta séance photo la plus frappante et mémorable ?
Sûrement ma toute première séance photo. Tout simplement parce que c’était la première fois et une toute nouvelle expérience qui continue.

Kay Morgan

Avec quels photographes, modèles, stylistes aimerais-tu travailler ?
Je n’ai pas vraiment une liste de desiderata. En ce qui concerne les stylistes, je suis ouverte à plein de styles et idées, et j’espère avoir plus de collaborations à l’avenir. Pour ce qui est des photographes (fetish), c’est drôle quand j’y pense… mais à présent j’ai travaillé avec des artistes aussi bons que tous les photographes (européens) avec qui je voulais ou rêvais travailler quand j’ai commencé à poser pour des photos fetish. Le seul photographe avec qui je souhaitais vraiment poser vient juste de m’envoyer un message pour me demander si j’étais intéressée à travailler ensemble. Donc je suis une fille très chanceuse et heureuse !
Il y a plusieurs photographes avec qui j’ai déjà travaillé et avec qui j’aimerais collaborer à nouveau. Je pense que c’est une bonne chose tant que l’on continue à créer des choses belles et nouvelles ensemble. Normalement, je ne demande jamais à un photographe de travailler avec lui, mais j’attends toujours qu’ils me demandent. Ainsi, je suis sûre qu’ils sont motivés et veulent vraiment travailler avec moi.
À côté des photos fetish, j’aimerais à l’avenir faire des séances plus « normales ». J’ai l’impression qu’à cause de mon travail fetish, un grand nombre de photographes non-fetish ne me contactent pas ou ont peur que la collaboration ne fonctionne pas car c’est ils ont un tout autre style. Ma passion est dans la photographie fetish/latex, mais j’apprécie beaucoup les autres styles aussi et j’aimerais vraiment avoir plus d’expériences dans ce genre-là aussi.

Quelle est la chose la plus folle que tu aies faite ?
Tuer une grosse araignée après 3 heures de préparation mentale !

Quelles sont les qualités les plus attirantes chez un homme ?
L’honnêteté, l’intelligence, l’humour, le soutien, l’audace, l’affection, la confiance, le fait qu’il n’ait pas peur d’admettre ses erreurs sont des qualités chez un homme qui sont pour moi importantes. J’aime aussi qu’il soit puissant, intense et passionné, avec assez de profondeur pour continuer à m’intriguer.

Kay Morgan
Parle-nous de tes fétiches, qu’est-ce qui t’excite ?
Mes plus gros fétiches sont le latex et les talons hauts. Mes collections de chaussures et de latex continuent et continueront, je suis sûre, à grandir. J’apprécie les deux dans bien des façons ; cela va du simple fait de regarder des photos, porter du latex et/ou des talons moi-même, toucher, observer, sentir et voir sur les autres personnes… et faire des séances photos fetish est une manière parfaite de combiner mes deux objets fétiches !
Bien sûr, il y a plein d’autres choses qui m’excitent, mais je n’appellerai pas cela du fétichisme. Je veux dire des choses comme un simple regard échangé avec quelqu’un, un léger effleurement, une musique, une beauté, le charisme d’une personne…
J’aime aussi le bdsm mais je préfère garder ça privé. D’ailleurs, je suis encore jeune et il y a beaucoup de choses encore à découvrir et à expérimenter.

Quelle est ton icône fétiche, tes célébrités favorites ?
Hum, je n’ai pas « d’icône ». Bien sûr, j’admire le travail, le style, l’attitude… de beaucoup de gens. Mais je n’ai personne en particulier qui se démarquent des autres ou qui soit, pour moi, spéciale.

Où te vois-tu dans 10 ans ? Quels sont tes projets et tes objectifs ?
J’espère avoir un travail sympa et un endroit agréable où vivre. Pour le moment, je ne suis pas encore sûre de quelle direction je souhaite prendre (professionnellement) et j’ai plusieurs options, donc je n’ai toujours pas pour le moment une perspective d’avenir claire. Après, j’ai bien sûr beaucoup de choses en tête que j’aimerais faire ou réaliser à l’avenir. Je veux voyager et voir le monde, apprendre d’autres langues (tout d’abord continuer l’allemand et après peut-être étudier l’espagnol), apprendre à jouer du piano, agrandir ma collection de chaussures et de latex, avoir mon propre salon de thé, fabriquer mon propre violon (électrique), prendre des cours de pâtisserie…
Mais peu importe ce que je ferai finalement, mon principal objectif sera toujours de vivre une vie heureuse, trouver le temps et l’opportunité de faire des choses que j’aime, et ne jamais cesser d’apprendre et de découvrir de nouvelles choses.

Un commentaire

  1. excellent article, et parcours très intéressant.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page
Descargar musica
Fatal error: Call to undefined method Akismet::isSpam() in /home/szrprod/www/tendansmag/wp-content/plugins/wassup/wassup.php on line 2560