Vendredi , 19 octobre 2018
Actu
Montréal où comment déambuler en latex dans la rue…

Montréal où comment déambuler en latex dans la rue…

Du 29 août au 2 septembre dernier a eu lieu le Montréal Fetish Weekend.

L’ambiance était excellente et les fétichistes du monde entier ont pu se retrouver dans une détente absolue.

On pourrait parler de bien des choses et faire encore le tour des soirées, mais j’avoue que pour ma part, un événement en particulier a attiré mon attention : Le fetish walk, organisé par Tanis et Stéphane.

Nulle part ailleurs je n’ai vu ce genre d’animation.

Faire une marche fétichiste en latex, cuir ou PVC dans une ville aussi grande que Montréal et n’avoir aucune remarque désobligeante de la part des gens dans la rue, était bien au-delà de mon imagination. Bien au contraire, l’amusement, l’admiration et le plaisir de voir des tenues différentes étaient visibles dans le regard des personnes que nous avons croisées.

Le périple a commencé dans le hall de l’hôtel « le gouverneur » (au cœur du quartier gay) où nous avions tous rendez-vous sur les coups de 14h. Étant trop nombreux, Tanis nous a proposé d’aller sur la place devant l’hôtel, histoire d’attendre les retardataires sans boucher l’entrée de l’établissement.

Le départ a eu lieu à 14h pétante, et c’est 300 personnes qui se sont lentement acheminées vers la station de métro la plus proche.

Un ras de marée de latex a envahi le métro montréalais, sous l’œil étonné d’un petit garçon à qui son papa a expliqué qu’on faisait la fête. Une explication, j’avoue, que j’ai trouvé très agréable.

Une rame complète, à peine suffisante vue l’ampleur de la foule latexée, s’est vue « réquisitionnée » pour que notre marche atteigne le premier arrêt, et la première photo de groupe sur les marches de l’immeuble IBM Marathon, proche de la sortie de métro Bonaventure. Une rangée de photographes a mitraillé la scène sous tous les angles.
La télé a fait des interviews, qui sont d’ailleurs passées le lendemain sur la chaîne québécoise. Voir la vidéo

Puis retour vers le métro pour aller vers un deuxième arrêt photo : le square Dorchester.
Là, les « chiens » , « chats », « poney » et autres animaux divers ont pu s’ébrouer dans l’herbe, sous l’œil attendri d’une bergère. Pendant qu’Éric Paradis (l’organisateur du fetish weekend) distribuait des bouteilles d’eau aux participants. Très bonne initiative vue la chaleur ce jour-là !

Le retour s’est passé tranquillement avec un arrêt pour se désaltérer aux Foufounes électriques (boite en vogue de Montréal) avant que la foule de fétichistes ne se disperse pour aller se préparer aux festivités du soir.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page
Descargar musica
Fatal error: Call to undefined method Akismet::isSpam() in /home/szrprod/www/tendansmag/wp-content/plugins/wassup/wassup.php on line 2560